facebook

Mark Zuckerberg réfléchirait sérieusement à lancer une version adaptée au cadre professionnel de Facebook, numéro 1 mondial des réseaux sociaux.

 

Ça vient de tomber sur Financial Times. Ça semble couler de source pour un réseau d’une telle ampleur, avec son immense popularité tout d’abord auprès des jeunes et depuis quelques années auprès des actifs professionnels. Alors pourquoi pas une version consacrée uniquement à ce côté pro et ne pas mêler vie privée et travail ? Cela viendrait concurrencer les réseaux LinkedIn et Viadeo déjà fortement présents sur une présentation d’un « soi professionnel » sans vidéo ou post stupide d’ami alcoolisé. 

 

Facebook at Work

 

Pour le moment, la société du F bleu refuse de livrer le moindre commentaire sur cette information. L’idée serait en développement depuis plus d’un an et serait déjà en train d’être testée par quelques entreprises. Le principe est de pouvoir dissocier son compte facebook privé avec ses relations louches, photos de fin de soirée, pages « likées » étranges et commentaires douteux, d’un compte Facebook worker où seul une photo en habit de travail sérieux, des pages en lien avec votre activité, etc. Il ressemblerait beaucoup au Facebook actuel dans son fonctionnement mais proposerait de pouvoir discuter en groupe avec ses collègues à la mode des salons de tchats des années 2000, de travailler en commun sur des documents partagés comme un Cloud, se mettre en relation avec d’autres personnes du même domaine et bien d’autres fonctionnalités, on peut l’imaginer.

Alors que Facebook contient 1,34 milliard de comptes actifs pas moins qui l’utilisent à des fins professionnels et/ou privés, on peut imaginer que LinkedIn et ses 332 milions de comptes aurait une vraie concurrence. Une info qui reste à se vérifier… Cela semble cependant  se vérifier avec les récents dires : 

« Nous allons continuer à nous préparer au futur en investissant agressivement, en connectant tout le monde, en comprenant le monde et en construisant la prochaine génération de plate-forme informatique », déclarait le patron-fondateur de Facebook Mark Zuckerberg suite aux bons chiffres enregistrés au troisième trimestre (hausse de 59% du chiffre d’affaire et un bénéfice quasiment doublé à 640 millions d’euros).

 

Torikos

Articles en relation :

Pas encore de commentaire... Soyez le premier à répondre !

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

antabuse without prescription Buy prednisone Canada