conf nintendo e3 2015 00

Le temps passe et les conférences s’enchaînent, apportant leurs lots de surprises mais aussi de déception. Après les raz-de-marée d’hier, comment s’en est sorti Nintendo ?

 

Malgré les années qui passent, Nintendo est toujours présent sur la scène du jeu vidéo. Ne faisant pas la course à la technologie comme Microsoft et Sony, le constructeur reste centré sur ses licences et met toujours en avant l’aspect coloré et plutôt amusant de ses jeux (généralement). Mais avec un marché qui ne cesse de grandir et une évolution qui ne cesse d’atteindre de nouveaux sommets, il semblerait que cette entreprise historique japonaise ait bien du mal à se dépatouiller.

 

Les licences à l’honneur

 

Comme il était prévisible, Nintendo a mis l’accent sur ses licences phares, avec une présentation assez longuette de StarFox Zero en ouverture. Même si on sait que les performances de leurs consoles sont assez limitées, on s’attendait tout de même à des graphismes plus poussés… On dirait presque que les jeu est prévu pour tourner sur Gamecube. À part ce défaut qui risque d’en rebuter plus d’un, il y a de l’action, la possibilité de transformer son vaisseau en d’autres véhicules et même de faire sortir une sorte de Wall-E ! Un petit divertissement dont on peut, à mon humble avis, très rapidement se lasser.

Image de prévisualisation YouTube

Les inconditionnels de Zelda seront ravis d’apprendre l’arrivée d’un énième titre sur 3DS et new 3DS. Ce nouveau volet reprendre un moteur graphique à la Link Betweend Worlds et s’annonce comme axé multijoueur, à 3 en coopération. Coïncidence qu’il ait été baptisé The Legend of Zelda : Tri Force Heroes ? J’en doute ! Seule inconnue à l’équation, sera-t-il possible de jouer en solo ? Un point surprenant, qui n’est pas s’en rappeler le système des jobs de Final Fantasy, est la possibilité de changer de tenues et donc de capacités. Cet ajout va rajouter plus de possibilités ainsi que de l’humour, puisqu’il y aura le costume de la princesse Zelda compris dans le lot ! Ah ces japonais… Au passage, Hyrul Warriors, un beat’em all des experts en la matière Koei et Tecmo Games, a rapidement été montré, de quoi bien se défouler !

Image de prévisualisation YouTube

On surfe toujours et encore sur le fan service, avec la présentation du prochain Metroid Prime, qui revêt deux titres, donc deux aspects du jeu : Federation Force, dont l’accent est mis sur la coopération à 4 joueurs ; et Blast Ball qui concerne la partie JcJ sportif. Encore une fois, la sortie est prévue sur 3DS au détriment de la Wii U pour l’an prochain.

Image de prévisualisation YouTube

Tout ça c’est bien joli, mais nous avons tout de même eu droit, à nouveau trop rapidement, à un trailer de Xenoblade Chronicles X ! Heureusement, il sortira sur la Wii U, et promet des combats épiques, avec de très beaux graphismes, une bande-son tout à fait adaptée à l’univers, un gameplay plus qu’attrayant, en bref, même si ce n’est pas une surprise, la bande-annonce a fait plaisir durant cette conférence chaotique. À savoir que la sortie est annoncée pour le 4 décembre 2015.

Image de prévisualisation YouTube

 

Les 30 ans de Mario

 

Rien d’étonnant à voir une annonce concernant le plombier de Nintendo lors de l’une de leurs conférences ! Tout d’abord, avec quelques années de retard, il est possible de créer légalement des niveaux des premières version de la licence. Mieux vaut tard que jamais, mais on aurait pu s’en passer. Bref, ça s’appelle Super Mario Maker, et ça a fait l’objet d’un meublage de conférence incroyable. Deux bonnes nouvelles tout de même ! Les fans de raquettes vont pouvoir s’amuser sur Mario Tennis Ultra Smash sur Wii U ! Bon, on peut vite se lasser et ça se joue plus avec ses amis, c’est certain. Par contre, Nintendo s’est amusé à fusionner deux titres de la licence pour donner un mélange entre Papercraft Mario et Mario & Luigi, dans un jeu jouable à 4, avec des personnages à la fois en 2D et en 3D. Le résultat ? Mario & Luigi Paper Jam. Fan service, fan service… Ça y a va fort !

Image de prévisualisation YouTube

 

La débandade…

 

Mis à part ces titres, qui ne cassent pas énormément des briques, Nintendo s’est empêtré dans de terriblement longues présentation de jeux limites insignifiants… Imaginez de très lourdes minutes à parler encore et encore des amiibos. On se serait plus cru à une conférence « magasin-marketing » qu’à une intervention à l’E3. Et attention, on va en bouffer littéralement à toutes les sauces ! Pour rappel, les amiibos sont des figurines sur socles qui permettent d’avoir un personnage dans un jeu prévu à cet effet, le débloquant ainsi et permettant de jouer avec. Déjà, ils ont présenté les nouvelles figurines, avec des véhicules en prime, dans l’univers Skylanders. Juste ça ? Pas du tout ! Les amiibos s’invitent aussi dans Animal Crossing Amiibo Festival ! D’ailleurs ils ont même parlé de Animal Crossing Happy Home Designer, coup double donc… Mais Nintendo ne s’arrête pas là ! Un nouveau jeu Yoshi, en version pelote de laine ? Allez hop, on ajoute les amiibos aussi ! Et tiens, pourquoi pas des peluches Yoshi en trois coloris aussi ? Vendu ! Grosso modo, c’est comme si la bestiole s’accouplait avec Mario, ou Donkey Kong, et faisait un petit. Certes, ça peut paraître dégueulasse dit comme ça, mais franchement face à un tel foutage de gueule en bonne et due forme qui dure des plombes, on ne peut pas garder son sang-froid.

 

Un bilan peu reluisant

 

Il ne faut pas se voiler la face, la conférence presse de Nintendo a été certainement été la pire conférence de leur histoire. Ils ont bien essayé de jouer la carte de l’humour avec un espèce de muppet show, mais très honnêtement, le rythme était lourd, les annonces risibles, les seuls moment qui auraient pu être vraiment intéressants ont été abordé un 2 minutes, voire moins ! Pour résumer : 1h de conférence, 50 minutes de perdues. Heureusement qu’il y a eu des vidéos sympathiques comme Yo-kai Watch, Fire Emblem Fates et les titres montrés en début de dossier. Par contre, avoir si peu à dire à tel point de meubler avec un patchwork de vidéos YouTube, ainsi que des passages en boucle de certains de leurs jeux : STOP ! Quel grand soupir de soulagement quand leur conférence a enfin pris fin ! Nintendo n’aurait pas été présent à l’E3 et se serait contenté d’annonces standards, on aurait gagné du temps et éviter un bon mal de crâne.

 

Aurélien « Ilirya » Barrière

Articles en relation :

Pas encore de commentaire... Soyez le premier à répondre !

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour poster un commentaire